Schéma de fonctionnement de la chambre claire de Wollaston. Source : Wikipedia.

Autour de l’essai

La Chambre claire souhaite approfondir la recherche sur l’art de l’essai et les modalités de ses pratiques contemporaines. Genre protéiforme, l’essai met en jeu la question même du savoir et explore le champ des idées. À l’instar d’autres genres littéraires, il remet en question sa tradition et son héritage d’une manière expérimentale, proposant ainsi une vision, une pensée, une possibilité de la littérature. Afin d’examiner et de mieux comprendre les caractéristiques, les spécificités, les modalités de l’essai littéraire, nous accueillons des textes de réflexion, des recensions, des notes de lecture et des entretiens avec des essayistes.

Carnets

À la fois vie écrite, retournée, captée, éclairée et littérature pensée, questionnée, saisie comme recherche et comme entreprise de captation, ces carnets représentent l’un des lieux d’approche de l’essai comme espace de recherche-création. Une chambre claire. Un instrument qui fait voir. À la croisée des chemins entre les pratiques diaristes, le carnet photographique et le blogue d’écrivain – ils se veulent hybridation, manière de réflexion et d’habitation. Lien secret entre la littérature et la vie (la matière, les étoiles, les plantes, les forêts) et entre la littérature et sa pensée.

Essais de création

Le projet souhaite accueillir des essais de création qui cherchent à mettre en œuvre et approcher l’art de l’essai et approfondir la pratique de l’essai en tant qu’art littéraire. Art de la souplesse, art de la présence au monde, art de sagesse ou art du jeu, art du questionnement et de l’étonnement, l’essai touche à toutes les sphères de la pensée de la vie.

Chambre noire. Source : Wikipedia.

La Chambre claire se veut un espace virtuel d’écriture et de pensée autour de l’essai littéraire favorisant et suscitant des allers-retours dynamiques et constants entre la réflexion et la création. À la fois laboratoire de recherche, atelier ouvert et lieu d’intégration des savoirs, il sera aussi l’occasion de créer un interstice où regarder, penser, voir et créer : une chambre claire, une camera lucida, un écritoire – un instrument d’optique, de pensée, de tracés. Le site accueillera ainsi des études sur l’essai, des carnets ainsi que des essais de création où se mettra en œuvre une expérimentation de l’essai littéraire et de la diversité de ses pratiques et horizons.

« [La] clarté noire de la chambre, la condition de l'écriture, la solitude ouverte sur le dehors d'une chambre, et soi-même comme outil de “révélation” photographique » (Arnaud Maïsetti)

Derniers textes ajoutés

11/09/17
Roxane Desjardins (Université de Montréal), Jean-Michel Théroux (Université du Québec à Montréal) et Myriam Thibault

Ces textes constituent l'amorce d'un essai-correspondance à six mains, toujours en cours d'écriture. Dans une perspective queer et partant de cette idée que l'essai littéraire est un genre où l'auteur-e cherche à aborder un objet de façon à se mettre en danger, nous explorons notre rapport intime et extime à notre âge. Certaines lettres postérieures qui ne figurent pas dans cet échantillon...

12/07/17
Marie-Odile Ogier-Fares (Paris-Sorbonne, AE 4509)

Eric Vuillard, récompensé pour ses enquêtes historiques alliées à son style littéraire (1), navigue dans l’univers flou de la généricité : l’essai historique se mêle à la dénonciation de l’Histoire et de l’historiographie (2), le discours littéraire se pose contre l’artifice littéraire et artistique au sens large. Dès lors, on peut se demander comment le discours littéraire peut se retourner...

01/01/17
Francis Bastien et Anthony Lacroix (Université du Québec à Rimouski)

Il n’est pas nécessaire que tu sortes de ta maison. Reste à ta table et écoute. N’écoute même pas, sois absolument silencieux et seul. Le monde viendra s’offrir à toi pour que tu le démasques, il ne peut pas faire autrement, extasié, il se tordra devant toi. (1)Franz KafkaConcentration : « Écrire sera toujours une eau qui monte, un amour si grand qu’il cherche des canaux pour...