Schéma de fonctionnement de la chambre claire de Wollaston. Source : Wikipedia.

Équipe de recherche

 Équipe éditoriale

Alice Bergeron

Alice Bergeron a obtenu son baccalauréat en études littéraires à l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Elle a travaillé en édition scolaire avant d’entreprendre sa maîtrise en création littéraire à l’Université du Québec à Rimouski (UQAR). Artiste interdisciplinaire, elle s’intéresse aux phénomènes ordinaires et extraordinaires de la vie. Le langage et le corps sont ses outils privilégiés pour faire apparaître ce qui n’est souvent pas perceptible à première vue. Sa pratique allie la poésie, la danse, le théâtre physique et la performance. 

Crédit photo : Mélitza Charest

Guillaume Dufour Morin

Guillaume Dufour Morin étudie présentement à la maîtrise en lettres (profil création) de l’Université du Québec à Rimouski. Boursier du Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) d'une bourse Joseph-Armand Bombardier, son projet de recherche-création pour la maitrise  porte sur la réécriture poétique de marches à suivre articulées à des interventions performatives et sur la pratique artistique de l’écriture dans l’art contemporain en regard des idées d’écriture, d’archive et de performatif de Jacques Derrida. 

Artiste de l’art action, il a notamment présenté des performances, des interventions et des actions furtives dans plusieurs événements artistiques au Québec et en Slovaquie, à titre individuel, en duo ou en collectif.

Crédit photo : Joannie de Grasse Verreault

Mylène Fortin

 

 

 

 

 

Mylène Fortin enseigne le français et la création littéraire à Matane, d’où elle est originaire. Ayant complété un baccalauréat  et une maitrise en  études littéraires à l’Université du Québec à Montréal, elle est actuellement doctorante en création littéraire à l’Université du Québec à Rimouski. Ses recherches portent sur la figure de l'écrivain comme personnage romanesque aux prises avec l'inextinguible du désir. Formée en théâtre, elle a coécrit trois pièces. Son premier roman, Philippe H. ou La Malencontre,est paru en 2015 et a été finaliste pour le Festival du premier roman de Chambéry.  Elle signe également en 2016 la nouvelle « Toute une femme » dans le recueil Travaux manuels (dirigé par Stéphane Dompierre) ainsi que Noir sur blanc, guide d'improvisations littéraires inspiré par son expérience d’animatrice d’ateliers de création littéraire. Son deuxième roman, Philippe H. dans l’angle mort, paraît en mars 2017.

Crédit photo : Martine Doyon

Yohan Proulx

Yohan Proulx est étudiant à la maîtrise en lettres et études littéraires à l’Université du Québec à Rimouski. Son parcours multidisciplinaire aura permis à sa production littéraire de se nourrir de son expérience du théâtre, de l’humour et du cinéma de même que de sa passion profane pour les sciences pures. Il complète, en ce moment, son tout premier roman par nouvelles, premier volume s’inscrivant dans un large projet de trilogie de recueils auquel appartiendront également un roman par poèmes et ce qu’il conçoit comme un roman par essais lyriques auquel sera consacré le volet création de son mémoire de maîtrise. Sur le plan de la recherche, il s’intéresse à la figure d’auteur dans l’œuvre de l’essayiste américain John D’Agata et à la place qu’occupe le genre de l’essai lyrique dans le discours actuel sur l’essai et la fiction.  

 

Membres passés

Francis Bastien

Francis Bastien a étudié la biologie, la création littéraire et la philosophie à Québec avant d’être étudiant à la maîtrise en lettres de l’Université du Québec à Rimouski (UQAR). Il écrit de la poésie et travaille sur René Char et Martin Heidegger autour de la question de l’habitation poétique.

Francis a fait partie de l'équipe éditoriale de la Chambre claire.

 

Myriam Côté

Myriam Côté est finissante au baccalauréat en Lettres et création littéraire de l’Université du Québec à Rimouski (UQAR). Ses études à la maîtrise porteront sur les enjeux de la bande dessinée québécoise et, plus spécifiquement, sur les renvois entre l’autofiction et l’écriture de l’histoire du Québec contemporain dans l’œuvre de Michel Rabagliati.

Elle a dirigé l’édition 2015 de la revue étudiante d’histoire et d’études littéraires de l’UQAR Laïus, en plus de publier quelques-uns de ses textes dans la revue Caractère. Active sur la scène littéraire bas-laurentienne, elle a aussi fait plusieurs lectures publiques, entre autres au Cabaret des auteurs, au Thé littéraire des Jardins de Métis et aux Nuit d’écriture 2014 et 2015.

Myriam a fait partie de l'équipe éditoriale de la Chambre claire.

Crédit photo : Alice Bergeron

Anne-Marie Duquette

Avant d’être étudiante au baccalauréat en lettres et création littéraire de l'Université du Québec à Rimouski (UQAR), Anne-Marie Duquette a œuvré comme travailleuse sociale au Québec et à l’étranger. Elle tente d’allier l’écrire et l’être en société à travers un questionnement des possibilités de la création littéraire pour le monde.  

Elle a collaboré dans divers journaux, tels que le journal web de l'ACFAS Découvrir, le journal indépendant Le mouton Noir, la revue culturelle Le Girafe. En plus de publier dans des revues littéraires (Tintamarque, Caractère, La Bonante…), elle est également l’auteure d’un roman jeunesse intitulé Contre-temps, paru en 2009 aux éditions G.G.C.

Anne-Marie a fait partie de l'équipe éditoriale de la Chambre claire.

Crédit photo : Clémentine Nogrel

Thuy Aurélie Nguyen

Moitié française, moitié vietnamienne et québécoise d’adoption, Thuy Aurélie Nguyen est titulaire d’une maîtrise en lettres modernes de l’Université Lumière Lyon 2. Doctorante en création littéraire à l’Université du Québec à Rimouski, elle a publié de nombreuses critiques littéraires dans le journal Le Mouton NOIR, des textes de création dans la revue Caractère de l’UQAR, dans la revue Lieu Commun de l’Université McGill, dans la revue Virages et dans le collectif Des grands chefs et des écrivains. Elle participe activement à la vie littéraire et artistique du Bas-Saint-Laurent par des performances de lecture ainsi que par l’animation d’ateliers d’écriture et de tables rondes, au Salon du livre de Rimouski notamment.

Son projet de recherche-création, financé par le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH), croise deux champs de la littérature contemporaine : les écritures migrantes et les récits de filiation. Ses communications sur L’Énigme du retour de Dany Laferrière (colloque québéco-norvégien « Frontières », UQAM, mars 2014) et sur Riz noir d’Anna Moï (colloque « Éthique et empathie », UQAR, novembre 2014) paraîtront toutes les deux en 2015.

Thuy Aurélie Nguyen a contribué activement à l’élaboration de la Chambre claire.

Crédit photo : Guillaume Chevrette