Schéma de fonctionnement de la chambre claire de Wollaston. Source : Wikipedia.

Kateri Lemmens

19/08/15
2015

Écrit par Élise Turcotte et Kateri Lemmens

Où la création résiste-t-elle ?

La question nous a immédiatement interpellée toutes les deux.

Comme plusieurs autres artistes et intellectuels, nous émergions toutes les deux du printemps érable, amochées par les contrecoups politiques portés à notre révolte, à nos espérances, mais encore habitées par ce moment fort de l’histoire du Québec. Élise Turcotte travaillait à un roman énigmatique où s’entrecroisaient l’univers envoûtant de la parfumerie, des revenants,... Lire plus

29/08/16
2016

Écrit par Kateri Lemmens

Je vois l'épingle à linge au moment où mon personnage se penche pour suspendre le drap blanc à la corde, son geste arrêté dans mon effort de visualisation. 

Oui, mais l'épingle à linge? Est-ce qu'elle peut être là, exister, dans sa main, à son époque? Tout s'arrête. 

Je m'en doutais, mais je voulais être certaine. 

Et là, je pars dans la rêverie tissée de mémoires. 

J'ai toujours aimé les cordes à linge. Les draps suspendus. Les vêtements, linges de maison, sous-vêtements, les manières de chacun, chacune, qui obéissent ou désobéissent à la tradition, souvent... Lire plus

02/10/15
2015

Écrit par Kateri Lemmens

« Je le fais et c'est l'enfer. / Je le fais et c'est la vérité. » (Sylvia Plath)

Bien sûr, c'est à cause de cet article, de Francesca Woodman. La photographie comme actes de disparition. Parce qu'il y a tellement de miroirs dans les photographies de Franscesca Woodman. Des miroirs plein pied pour se regarder entièrement. Des miroirs où être nue. Vraiment nue. Trop nue.... Lire plus

20/09/15
2015

Écrit par Kateri Lemmens

Dans l'avion, au retour de Lisbonne, en travaillant, Bleu de Kieslowski. De la triologie, celui qui m'habite le plus, peut-être de tout Kieslowski (à l'exception de La double vie de Véronique). Et une grande leçon de cinéma (ici et ici et ici)

... Lire plus
29/07/15
2015

Écrit par Kateri Lemmens

On dit que les animaux, lorsqu’ils meurent, vont se cacher dans des endroits si isolés  que personne ne peut les trouver […] Est-ce que la mort est pour l’animal une honte  qu’il cherche à cacher ou une fête dont il est l’unique invité ? Combien de petits animaux ne voit-on pas mourir à côté de l’éléphant, mais l’éléphant, à l’ombre de qui meurt-il (1)?…

Stig Dagerman

 

J’ai enterré la renarde. J’ai laissé mes bottes pleines de... Lire plus

29/07/15
2015

Écrit par Kateri Lemmens

 

 

Tout a l'air compliqué. Tout est si simple pourtant. Si j'avais eu la lune si l'amour suffisait, tout serait changé. Mais où étancher cette soif? Quel coeur, quel dieu aurait pour moi la profondeur d'un lac?

Albert Camus, Caligula

 

... Lire plus

26/05/15
2015

Écrit par Kateri Lemmens

Désir

Approcher le lien, tendu comme un fil de soie, entre l’écriture et la vie. Esquisser, même un seul instant, la vie secrète de plantes (1), des étoiles, des forêts, des montagnes et des nuages. Retourner l’écriture vers le lieu où elle se pense. Tracer un carrefour dans un espace qui n’existe pas.

 

Portes (choisir ses dieux)

Commencer c’est entamer. Ouvrir la porte pour toujours, une première fois. Fixer le temps. Se fixer dans le temps. Mains positives sur les parois.... Lire plus