Schéma de fonctionnement de la chambre claire de Wollaston. Source : Wikipedia.

poésie

28/06/16
2016

Écrit par Tracy K. Smith

Nous lisons des poèmes parce qu’ils nous transforment, et nos raisons pour en écrire tournent autour de ce même fait. Un poème, un bon poème, nous parle à partir d’un lieu qui nous appartient et auquel il s’adresse – cette hauteur insaisissable de l’être que certains pourraient appeler âme, psyché, subconscient ou inconscient. Nous croyons que c’est là parce que nous sentons cette force agir, mais nous sommes impuissants lorsque vient le temps de dire quand, comment et même pourquoi ça agit. Bien sûr, comme poètes, la plupart d’entre nous avons découvert des... Lire plus

22/06/15
2015

Écrit par René Lapierre

 


 

 

(Déconstruction d'un projet de conférence en douze cartes topographiques)

 

Carte première (repérage)

En guise de déconstruction de la conférence qui avait été prévue pour le 1er avril 2015 à l’... Lire plus

01/01/17
2017

Écrit par Francis Bastien et Anthony Lacroix (Université du Québec à Rimouski)

Il n’est pas nécessaire que tu sortes de ta maison. Reste à ta table et écoute. N’écoute même pas, sois absolument silencieux et seul. Le monde viendra s’offrir à toi pour que tu le démasques, il ne peut pas faire autrement, extasié, il se tordra devant toi. (1)

Franz Kafka


Concentration
 : « Écrire sera toujours une eau qui monte, un amour si grand qu’il cherche des canaux pour diviser ses forces... Lire plus

03/04/16
2016

Écrit par Kateri Lemmens

 Mercredi presque le soir presque le printemps, la route, la radio, la lueur toujours poignante de la fin du jour sur le cours du fleuve. À la hauteur de Trois-Pistoles, un jeune pianiste, Guillaume Martineau, parle de Bill Evans avec Stanley Péan. Des voicings. De sa proximité avec les impressionnistes, Debussy, Ravel. Il voulait faire entendre « Never Let Me Go », avoue-t-il, mais la pièce était trop longue pour être diffusée à la radio... Ce soir-là, bon soldat, et parce que Bill Evans est là depuis quelques mois, je cherche la pièce dans le fouillis... Lire plus