Schéma de fonctionnement de la chambre claire de Wollaston. Source : Wikipedia.

Lisbon Stories (Ghost Stories)

15/09/15

Écrit par Kateri Lemmens

 

est Danoise - sirène, écume, brisures d'entremers d'entreciels
parle faurusse comme d'autres citent l'Énéide
en latin
comme les princes d'Abyssinie à la marine britannique
comme d'autres rivières
 
et tu dis que tu aimes mon rire américain  
et je veux bien rire dans toutes les langues du monde 
je peux bien dire Anita Ekberg, Trévi, Marcello, prononcer les vœux pieux de la joie
je voudrais parler de mes robes d'oiseaux jamais envolés
des engoulevents au travers de ma gorge
sortir des mots
des abrasions
des parades
(sortir)
 
le faux est un moment du vrai
- et je suis celle qui pense que Hegel se trompe
le vrai est un moment du faux
- et je suis celle qui pense que Debord se trompe
quel moment la faute, la tâche, la souillure, la salissure 
et le pardon, quel moment, entre le vrai et le faux
à quel moment traverse-t-on la frontière de tout ce qui se sait seulement? 
(à quel point je me trompe de vouloir 
- jusqu'aux échardes - 
la vérité?)
 
dans le tracé invisible
de Gonçalo Tavares
en forme de piège 
seul avec ses démons 
et tous les autres aussi
les fantômes
le rêve d'un rêve
(et moi
seule
avec le rêve de la musique)
 
je suis celle qui te récite la tabacaria 
par coeur 
jusqu'au bout
la trop-nue
l'effacée des tableaux
celle qui ouvre la main
et voit encore
dans l'infinie durée de l'absence
la danse minuscule
de chaque caresse
celle qui ferme les yeux et récite la tabacaria 
dans sa langue
jusqu'au bout
celle qui s'en va
sans agiter la main
 

 

 

 

Notes

Congrès Life Stories du groupe de recherche Poetics of Selfhood (programme et page)

The Deadnought hoax

Anita Ekberg, Marcello, Trévi

Gonçalo Manuel Albuquerque Tavares

Tabacaria

  

Et la main de Pessoa

 

 

 

Écrit par Kateri Lemmens

         

Haut de la page